Votre investissement en matière de Web social dépend de vos besoins, mais aussi du profil de votre entreprise. Alors, aujourd’hui, pourquoi ne pas vous préparer à être résolument actif sur ces médias ?

En tant qu’entreprise, vous possédez un compte Twitter, un groupe Viadéo, Linkedin, une page Facebook ou encore un Wiki. Vous aimeriez beaucoup les utiliser à bon escient, et ce pour nombre de raisons. Beaucoup de questions vous agitent. « Faut-il déléguer cette tâche ou tout faire soi-même pour gagner un peu d’argent et perdre beaucoup de temps ? À qui confier la gestion de l’image de ma société ? Comment évaluer le retour sur investissement ? »

Chez DAJM nous appliquons des méthodes pour communiquer, fidéliser, développer et maîtriser l’emprunte numérique d’une marque.

Communiquez sur les médias sociaux !

Être présent sur les réseaux sociaux, c’est essentiel. Mais encore ne faut-il pas se contenter de faire acte de présence mais plutôt d’avoir des informations à partager. C’est la qualité du contenu que vous donnerez à l’internaute qui l’interpellera. Ce contenu qui est à la base de l’inbound marketing.

Vous souhaitez trouver de nouveaux clients, recruter de jeunes talents, ou les conserver. Donner de la visibilité à votre expertise. Ces objectifs peuvent être atteints en postant des contenus originaux. Des photos qui interpellent, des vidéos, des stories, du live, des podcasts sur la dernière sortie d’entreprise, mise en ligne à travers des supports rédactionnels dédiés. Il n’y a pas de secret, seule la qualité des éléments et de la relation compte.

Vos cibles font partie d’un ensemble d’individus aux comportements identiques sur la toile. Les utilisateurs d’un bien ou d’un service donnent leur avis. Ils évaluent, comparent, aiment connaître l’avis des autres. Ils s’informent, s’engagent à le défendre…

Par ailleurs, une fois un certain seuil de « followers » atteint, les médias sociaux vont contribuer à dynamiser votre communication. À condition d’avoir la bonne personne disponible et suffisamment qualifiée pour gérer cette nouvelle fenêtre sur le monde. Et pour gérer le flux d’échanges que cela génère.

Un community manager est en quelques sortes à l’avant-poste d’observation de l’identité numérique de la marque. Véritable périscope, il la suit, y contribue et peut aussi mesurer l’impact de ses actions et de celles des contributeurs.

Depuis que ces usages se structurent, il apparaît qu’il est essentiel qu’une personne, en charge de la communication prenne en responsabilité la présence online de l’entreprise. L’alternative est de confier votre image à une agence spécialisée qui aura tous les éléments et les techniques pour adapter le message à votre image et générer un trafic qualifié.

Fidélisez sur vos médias sociaux !

Fidéliser sur les médias sociaux, c’est être à l’écoute des besoins de ses clients. Il ne tient ainsi qu’à vous d’instaurer un climat de confiance.

Si vous misez sur la proximité (répondre aux demandes en temps réel, les faire profiter d’avantages, partager des infos…), alors il se tisse un lien particulier car ils apprécient le contact avec votre page, et c’est autant de points positifs pour la marque…

Buzzez !

Le buzz est loin d’être un concept flou de nos jours. Car derrière l’écran d’un ordinateur se trouve en général un cerveau humain, connecté le plus souvent à au moins un réseau social (Facebook, Twitter, LinkedIn principalement). Le fait d’utiliser ces canaux pour transmettre des messages pourrait paraître sans importance. Mais en fait il permet de toucher en réalité un très large public notamment dans un pays comme la France où 77% des habitants sont connectés à Internet.

C’est parfait si l’on y consacre le temps nécessaire pour croître en notoriété sur les réseaux ! Vos salariés ou clients peuvent dans tous les cas vous y aider. Si un fan de votre page aime une de vos actualités, le dernier jeu concours que vous avez lancé, tous ses amis en seront automatiques avisés. Parmi les plus curieux, certains visiteront votre page et s’y inscriront. Un clic en amène un autre.

Alors à vous de produire un contenu suffisamment intéressant pour être aimé ou suivi. Et c’est mieux que d’attendre que vos clients initient des actions à votre place. Soyez donc le moteur de votre présence online.

Maîtrisez votre e-réputation !

Pirate ! Un pirate, ou une personne externe comme interne à l’entreprise s’en prend à votre réputation ? Profite de votre absence pour menacer de divulguer des documents confidentiels ? Que faites-vous ?

Les médias sociaux sont aujourd’hui l’endroit où le harcèlement et le piratage peuvent avoir le plus d’impact. Des millions de gens twittent en France, d’autant que chaque contenu est par défaut rendu public donc accessible à tous.

Aujourd’hui, on nous promet que, dans le Web du futur, nous aurons le droit à 15 minutes d’anonymat. Mais en attendant, c’est à vous d’occuper le terrain. Avec notamment un compte officiel de la marque vous devez être en mesure de sécuriser celui-ci et d’allumer un contre-feu si la situation de dénigrement venait à empirer.

Le but est surtout de rétablir la vérité, publier un démenti. Les journalistes et les hommes politiques ont été les premiers à y échanger des lignes de 140 caractères avec des conséquences pour le moins inédites. D’où la nécessité de savoir tourner « 7 fois son pouce » pour ne pas se brûler les doigts et de faire une veille régulière de vos comptes. L’enfer est souvent pavé de bonnes intentions…