Piloter la marque employeur, voilà l’enjeu de l’entreprise. C’est souvent le cas grâce aux avis en ligne, ce qui permet de prendre le pouls de l’entreprise et de l’ajuster en temps réel. Mais c’est un travail à court comme à long terme. A condition d’être réactif et proactif. Voyons comment faire.

Aujourd’hui, pour prendre le pouls de l’entreprise, les candidats se réfèrent souvent aux sites de notation, aux sites carrières, aux pages entreprises ou à leur recherche sur Google.

C’est là qu’il est important d’être authentique. Transparence et authenticité, voilà donc les mots clés de la marque employeur.

Mais comment faire ressortir l’authenticité ?

Voyons quelques pistes pour rendre l’image employeur authentique grâce aux valeurs et à la culture de l’entreprise.

 

Livrer le vrai visage de l’entreprise avec du contenu sincère

On ne va pas se le cacher. L’adage « pour vivre heureux vivons caché » n’existe plus. Nous sommes dans l’ère de la communication, du contenu et du storytelling.

L’image est le nouveau verbe. Diffusée en masse, chacun se l’approprie de bonne grâce.

Mais définir le vrai visage de l’entreprise, c’est d’abord fournir du contenu sincère, avec une communication démonstrative.

  • portraits de collaborateurs,
  • vidéos de témoignage,
  • interviews,
  • vidéos métiers.

Jusqu’où jouer la transparence ?

Eviter les sur-promesses au moment du recrutement difficilement tenables une fois en poste. Survendre un poste est devenu un piège à moyen ou long terme.

Et une perte d’argent assurée si le candidat décide d’arrêter la collaboration.

 

Quand la marque employeur se frotte au Big data

E-reputation is the new black. Avec Google search, le Web est devenu une Samaritaine 2.0 où l’on trouve aujourd’hui tout ce qui se dit sur l’entreprise. La transparence est nécessaire face aux usages du Web qui transforment la relation à l’entreprise, au recrutement et au travail.

Elle définit désormais ce qui n’est pas négociable ou les raisons pour lesquelles un candidat devrait rejoindre l’entreprise.

 

Avoir le réflexe du « note checking »

Les sites de notation sont visités par les candidats. Ils sont également considérés comme une source de comparaison, mais aussi de critiques acerbes.

L’ambiance, les conditions de travail, la rémunération, tout est visible et passé au scope de l’analyse parfois sans vergogne, y compris les avis des anciens salariés.

La notation est donc une transparence qui s’impose à l’entreprise. Alors comment en faire un outils positif ?

En la considérant comme un levier de décision et d’amélioration, en en invitant les collaborateurs à y contribuer par une politique d’ambassadorat.

 

En résumé, vous devez prendre le pouls de de votre entreprise et ajuster votre stratégie en conséquence. Restez agile et réactif !