En matière de formation interne, BNP Paribas démontre qu’avoir un catalogue fourni c’est important. Mais savoir le mettre en valeur l’est encore plus. C’est une question de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC), mais aussi de marque employeur. Et c’est ce qu’a fait Dajm pour BNP Paribas avec son nouveau catalogue « compliance ». Et en anglais, s’il vous plaît.

Au coeur des enjeux de BNP Paribas

Intégrité des marchés. Protections des intérêts des clients. Ethique professionnelle et sécurité financière. Tout ces éléments forment un enjeu de taille pour un organisme du secteur de la banque-assurance. Pour le groupe BNP Paribas, cela figure même au coeur de ses préoccupations.

Car ici l’on parle d’intégrité et d’éthique. Des mots qui, pourtant, en ces temps troublés, notamment entre autre avec l’affaire Kerviel, représentent autant de termes que le commun des mortels peut facilement associer sans difficulté avec la mauvaise image des banques.

En effet, aujourd’hui, dans nombre d’esprits, qui dit banque, dit en effet souvent suspicion. Ce sentiment, on le retrouve tant de la part du grand public que de la part des potentiels candidats, ceux qui pourraient postuler pour rejoindre une entreprise ou un établissement bancaire.

Il est donc important pour BNP Paribas, non seulement de rassurer à l’externe, mais aussi de fédérer ses collaborateurs autour de ces problématiques.

Car elles représentent en réalité un enjeu pour la marque employeur et pour la capacité à former comme à fidéliser les talents. Il en vaut aussi de sa capacité à recruter de nouveaux collaborateurs. Surtout dans un secteur qui, depuis quelques années, met tout en oeuvre pour recruter, pas seulement en agence, mais aussi sur des fonctions supports ou maintenance. Ou encore dans la Data.

Tout cela constitue donc aussi un vrai enjeu d’éthique, lié à la digitalisation et à la numérisation des échanges. Et c’est ce qui pousse BNP Paribas à mettre en avant la problématique de la conformité, puisqu’elle joue un rôle important.

Priorité à la conformité

Alors, parce que la conformité est bel et bien l’affaire de tous au sein du groupe, BNP Paribas a choisi de mettre un point d’honneur à répandre cet été d’esprit en interne. C’est la raison pour laquelle la banque a choisi d’en faire une priorité. Elle n’a pas le choix si elle veut préparer l’avenir et évoluer dans une univers bancaire qui promet d’être de plus en plus digitalisé. Raison pour laquelle elle a choisit de proposer ainsi à ses collaborateurs des formations aux risques de la non conformité.

Et autant dire que les risques de non conformité, c’est tout un programme.

C’est aussi un challenge que Dajm a relevé pour BNP Paribas, grâce notamment à une brochure bilingue français/anglais. Un catalogue made in Dajm. Il donne ainsi la priorité à la clarté de la communication et qui fait passer le message de la conformité. Avec simplicité et efficacité.

Avec, en ligne de mire, l’objectif de former les collaborateurs. Mais surtout, avec celui de pouvoir les sensibiliser sur l’enjeu de la marque employeur BNP Paribas. Car, derrière ce catalogue formation, il est avant tout question de montée en compétences, de GPEC, mais également de fidélisation des collaborateurs sein de l’entreprise.